La fête des paires

Commencé il y a plusieurs jours, j’ai finalement revu tout mon article. J’allais râler sur l’effervescence autour de la fête des pères qui finalement n’a rien de différent de celle de la fête des mères.
J’aime cette appellation que l’on a entendu fin mai « la fête des gens qu’on aime. » Néanmoins je me demande si dimanche, nous allons nous présenter la chose de la même façon ? Double fête des gens qu’on aime pour les enfants, est-ce que ça se « fait » ? Je trouverais normal que oui. Je ne l’ai pourtant pas entendu de retour.
Et quand je pense à ce bout de chou de trois ans dont on a abattu froidement les deux parents avant-hier… J’espère qu’il a « des gens qu’on aime » pour le prendre en charge, d’autres membres de sa famille. Tristesse.

J’allais aussi baver sur cette fête surement parce que « père » se résume pour moi, dans un premier temps, à ‘géniteur’ ou bien à ‘biologique’. Petite, j’ai fait les cadeaux de fête des pères par deux. La classe hein ? Ouais sauf quand finalement celui de ton géniteur reste dormir dans un placard puisque tu ne le vois jamais ! Et qu’un jour tu te résous à le jeter à la poubelle.

ebb9cdfe4457b68f08512aead0e30f89

Alors cette année, et bien j’ai décidé que cette fête deviendrait pour moi « la fête des paires » ! Ça sonne pareil à l’oreille, ça donne le change et ça permet de « mieux vivre » ces titres racoleurs pour choisir un cadeau à « mon père ce Héros » alors qu’il y en a des zéros.

J’ai toujours imaginé le père de mes enfants comme ce héros. Celui qui te pousse sur la balançoire, qui te pose ton pansement si tu tombes, celui qui te tient la main pour traverser la route ou encore celui qui te hisse sur ses épaules, qui te chatouille, te couvre de bisous et te caresse les cheveux quand tu es lové dans ses bras.

C’est aussi celui qui prend le temps de faire les devoirs avec toi, qui assiste aux réunions de classe, t’accompagne toi et tes petits camarades à la sortie piscine, celui dont tu es fier qu’il soit le parent accompagnateur du jour.

Ça peut aussi bien être celui que tes copains ou tes copines voudraient avoir, celui qui te fait éclater de rire ou qui peut te gronder. Celui à qui tu racontes des petits secrets dans l’oreille et au coup duquel tu t’agrippes parce que c’est TON papa.

J’ai fait tout ça avec ma maman et son rôle de deux parents. Mais je suppose que c’est ce qu’on fait aussi avec un papa non ? Finalement un enfant avec son parent est-ce que ça ne faire pas la paire ?

Sauf que la paire on peut la former avec presque n’importe qui et même plusieurs personnes à la fois. On peut être membre de plusieurs paires !
Donc cette année je ferai la paire avec ma moitié quotidienne (super original n’est-ce pas !) mais aussi avec mon amie d’enfance dont on célébrera le mariage (et dont j’ai finalement maîtrisé le discours dont je parlais ici) parce que toutes les deux « on fait la paire ! »

Publicités

6 réflexions sur “La fête des paires

  1. C’est une jolie façon de contourner les conventions 🙂
    Je ne célèbre ni la fête des pères, ni la fête des mères. Se sont des jours comme les autres pour moi; j’ai fini par ne même plus voir toutes ces banderoles commerciales !

    J'aime

  2. (j’ai fait un test; j’ai de gros soucis pour poster des commentaires sur wordpress en ce moment, tu pourrais juste me dire s’il est passé ou pas ?? merci :))

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s